Tout sur le Smic

Au 1er janvier de chaque année, le Smic bénéficie d’une revalorisation dont le montant est déterminé et validé par les autorités. Bien que, d’un point de vue légal, tout salarié doit toucher une rémunération supérieure ou égale à ce salaire minimum, nombreux sont ceux qui s’interrogent encore sur le calcul de ce dernier et sur son montant exact.

 

Le Smic en 2017

 

Le Smic ou Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance est une rémunération minimum dont le calcul s’effectue à partir d’un taux horaire. Le Smic validé par le Gouvernement à chaque début d’année est celui brut et il est donc nécessaire d’enlever les différentes cotisations pour pouvoir dégager son montant net.

 

Pour l’année 2017, ce montant a été fixé par les autorités à 9,76 € bruts. En procédant à la déduction des diverses cotisations, il est à 7,58 € nets. Par mois, un employé perçoit donc 1 480,7 € bruts soit 1 149,07 € nets et chaque année, 17 763,20 € bruts soit 13 788,86 € nets.

 

A titre d’information, de nombreux avantages ne sont pas intégrés dans ce montant et peuvent donc relever les salaires, à un certain niveau. Parmi ces avantages, on peut citer le remboursement des frais, les heures supplémentaires et les primes (participation, insalubrité, vacances, fin d’année, intéressement, ancienneté, etc.).

 

Comment le Smic est calculé ?

 

Au 1er janvier de chaque année, le Smic est revalorisé automatiquement. Cependant, le Gouvernement se réserve le droit d’offrir un coup de pouce à ce salaire minimum et de procéder à cette revalorisation à tout moment.

 

L’augmentation annuelle de la rémunération minimum est calculée sur la base de l’inflation enregistrée chez 20% des ménages percevant les revenus les plus faibles et sur plus de 50% de la hausse du pouvoir d’achat du SHBO (Salaire Horaire de Base Ouvrier).

 

Il est à noter que, si la convention collective d’une entreprise fixe la rémunération des salariés à un niveau supérieur au Smic, l’employeur doit obligatoirement se plier à cette décision.

taux-smic-horaire

Par ailleurs, dans le cas où la convention collective décide de fixer la rémunération à un niveau inférieur au Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance, l’employeur doit fournir un complément afin que la rémunération de ses employés atteigne le niveau de ce dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *