La suppression des contrats aidés met en difficulté les communes

Inscrite dans la politique du nouveau Président de la République Emmanuel Macron, la suppression des contrats aidés fait déjà ses premières victimes.

Les communes désemparées

Parmi les premières victimes  de la suppression des contrats aidés, on peut citer les communes réunionnaises.

Face à la nouvelle mesure annoncée par le Gouvernement le 9 août dernier, 18 des 24 communes de l’île ont du reporter la rentrée des maternelles et des primaires de 5 jours.

Par ailleurs, en Corse, la maire de Tagliu-Isulaccia a organisé une réunion de crise avec la mairie de Talasani, afin de trouver des solutions aux dysfonctionnements entrainés par l’initiative du Président de la République.

Pour la représentante de l’autorité municipale de l’île, le problème réside dans l’accueil des enfants à la cantine et à la garderie. En effet, le manque de personnel engendré par la suppression des contrats pourrait avoir une répercussion sur la sécurité des espaces réservés aux enfants.

A titre d’information, 5 types de contrats aidés ont été mis en place à partir de 2010. Ils sont destinés aux personnes éprouvant des difficultés à s’intégrer dans l’univers professionnel et les bénéficiaires doivent réaliser au minimum 20 heures de travail par semaine. Ils peuvent être embauchés pour une durée indéterminée ou déterminée.

Les CUI-CAE et les CUI-CIE

Les CUI, ou Contrats Uniques d’Insertion, sont destinés aux seniors (plus de 50 ans) et aux bénéficiaires de minima sociaux.

Réservés au secteur non-marchand, les CUI-CAE, ou Contrats d’Accompagnement dans l’Emploi, sont utilisés par les collectivités territoriales, les associations et les entreprises du service public. Les travailleurs bénéficiant de ce type de contrat peuvent accéder à une aide financière équivalente à 95% du Smic horaire brut.

Les CUI-CIE quant à eux, sont réservés au secteur marchand et l’aide financière octroyée par l’Etat peut aller jusqu’à 47% du Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance, en fonction du profil de l’employé et de la durée de son contrat.

Dans la majorité des cas, les CUI ont une durée de 12 à 36 mois dans le secteur non-marchand. Pour les employeurs du secteur marchand proposant des projets innovants, les CUI peuvent être à durée indéterminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *