SMIC, impôts et prix : les changements prévus pour 2018

Pour 2018, le Gouvernement annonce de nombreux changements avec deux hausses du SMIC et l’adoption du premier budget du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Le SMIC

Le 1er janvier 2018, le SMIC va enregistrer une hausse de 1,2%, contre 0,9% en 2017. Cette augmentation a été effectuée sans coup de pouce du Gouvernement et va permettre aux bas revenus d’accéder à un salaire brut minimum de 1 498 € brut, au lieu des 1 480,27 € actuels.

Certes la revalorisation du Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance est relativement faible, mais les autorités prévoient d’autres mesures qui devraient offrir à certains travailleurs de bénéficier de ressources plus conséquentes, dès la nouvelle année.

Dans un premier temps, ils ont décidé de mettre en œuvre une des grandes réformes annoncées par le Président de la République française durant sa campagne à savoir, la suppression des cotisations. Cette baisse des charges devrait permettre à une personne travaillant à temps plein, de bénéficier de 235 € supplémentaires sur l’année avec la revalorisation du SMIC.

A noter que, la suppression des cotisations ne se fera pas en une seule fois. Au 1er janvier 2018, les charges devraient baisser de 2,2 points et de 0,95 point, en automne.

Outre la réforme sur les charges, les autorités prévoient d’appliquer une nouvelle augmentation du SMIC vers le mois d’octobre 2018. Grâce à cette mesure, le Gouvernement souhaite fournir près de 35 € supplémentaires aux smicards avec l’augmentation habituelle de la rémunération minimum légale, en début d’année.

Les prix en 2018

Au 1er janvier 2018, les prix de l’essence et du diesel devraient progresser. D’après les estimations réalisées par les autorités, le gazole augmentera de 7,6 centimes et l’essence, de 3,84 centimes.

Si le gazole reste le plus avantageux, le Gouvernement prévoit de mettre les deux carburants sur un même pied d’égalité en 2021, en alignant leur fiscalité.

Concernant les tarifs de La Poste, le prix du timbre va enregistrer une hausse au 1er janvier. Pour une timbre rouge, il faudra désormais payer 0,95 € soit une augmentation de 11,7% par rapport à son prix actuel (0,85 €).

Pour une lettre verte, il faudra débourser 0,80 €, contre 0,73 € cette année, et pour les envois des recommandés, le tarif prévu est de 4,05 €.

A l’instar des tarifs postaux, ceux bancaires vont grimper l’année prochaine. Les augmentations devraient être très différentes d’un établissement à un autre cependant, elles devraient se situer aux alentours de 10% pour les frais de tenue de compte et de 4% pour les frais facturés lors d’un retrait dans une autre banque.

Les impôts

Le projet de loi de finances 2018 adopté le 21 décembre annonce de profonds changements au niveau de la fiscalité. Hormis la baisse des cotisations, il va supprimer l’Impôt sur la Fortune (ISF) pour le remplacer par l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) et mettre en place le prélèvement forfaitaire unique.

Toute personne possédant un patrimoine net taxable de plus de 1,3 million d’euros est automatiquement soumise à l’IFI.

D’autre part, le prélèvement forfaitaire unique de 30% (12,8% d’IR et 17,2% de prélèvements sociaux) va être appliqué à tous les revenus de capitaux immobiliers, à l’exception des livrets A, des LDD, des Livrets Jeunes et des Livrets d’Epargne Populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *