Quel journal comptable choisir ?

Quel journal comptable choisir ?

Business comptabilité

L’écriture est un processus de référence sur laquelle se fondent les résultats d’une comptabilité. Ainsi, les types d’écritures s’opèrent dans plusieurs journaux pour s’enregistrer dans des pièces comptables.

Comme en comptabilité de trésorerie, on fait usage d’un livre journal unique tandis qu’en comptabilité d’engagement, on a recours à des journaux auxiliaires. Il sera question, le plus souvent, de trésorerie, d’achat et de vente.

En effet, les fonctionnalités de gestion comptable assurent l’analyse significative et applicable par les écritures comptables. Toutefois, chaque journal comptable est réalisé en fonction de son utilité.

Quel journal utilisé en comptabilité de trésorerie ?

Journal de comptabilité

La comptabilité de trésorerie est définie par un enregistrement comptable des flux de trésorerie. En effet, il est question d’encaissement et de décaissement, déterminé par un processus très simple. Elle est constituée de deux types de journaux :

Le journal d’opérations diverses correspond à l’utilisation comptable des professionnels libéraux ou plus exactement aux entreprises qui n’ont pas eu recours à un compte bancaire.

Le journal de trésorerie ou un journal par compte bancaire.

À l’évidence, en comptabilité de trésorerie, l’écriture comptable est définie par un cahier de recettes et de dépenses représentées dans un logiciel comptable qui à son tour est constitué des journaux de trésorerie, banque et caisse. De ce fait, chaque opération est déterminée en fonction de son utilisation. Par exemple un compte entreprise individuelle à un compte 108 ou un compte société à un compte 455 ou encore un compte bancaire à un compte 512.

Les journaux adaptés à la comptabilité d’engagement

En comptabilité d’engagement, il s’agit d’un processus de comptabilisation par laquelle le flux ou l’acheminement des encaissements et des décaissements ne sont enregistrés que quand ces derniers sont engagés ou établis.

Par rapport à cela, à l’opposé d’une comptabilité de trésorerie, une comptabilité d’engagement est constituée de journaux auxiliaires, des écritures comptables du même genre utilisé et dupliquées à plusieurs opérations différentes.

Bureau d'affaires

Ainsi, elle est portée sur l’enregistrement de chaque mouvement financier avec la comptabilisation à la date d’effet. Il s’agit dans ce cas d’enregistrer toutes les pièces justificatives dans les journaux d’achats et de ventes.

Une comptabilité d’engagement peut également avoir recours à un journal d’opérations diverses lors de la comptabilisation des virements internes, les salaires mensuels, les déclarations de TVA, les paiements par les dirigeants ou encore les opérations d’inventaire et de logistique.

Les caractéristiques des journaux de trésorerie et les autres journaux comptables

Les journaux de trésorerie rassemblent des écritures comptables rattachées aux opérations bancaires et mouvements de caisse. En effet, le processus sert à déterminer chaque journal à chaque banque, de même pour les mouvements de caisse. Certes, cette procédure a été mise en vigueur pour gagner de temps et éviter toutes sortes de confusion à plusieurs opérations.

En outre, il est à noter que certains nombres de logiciels comptables avancent divers journaux spéciaux :

  • Le journal de situation vise à déterminer et sauvegarder l’historique des situations financières et comptables à chaque période et échéance.
  • Le journal de chevauchement correspond à la correction automatique des écritures à la comptabilisation suivante.
Salaire brut net

Laisser un commentaire