allocations indues

Pôle emploi souhaite limiter les allocations « indues »

D’après un rapport de Jean-Louis Walter médiateur de Pôle emploi plus de 810 millions d’euros d’allocations ont été versées injustement aux chômeurs durant l’année 2012. Un chiffre colossal qui amène l’organisation à revoir les règles des indemnisations. Le sujet a été discuté mercredi…

Trop de « trop-perçus » pour les chômeurs

Le conseil d’administration de Pôle emploi s’est réuni mercredi dernier pour résoudre la question des « indus » versés aux chômeurs. Les chiffres enregistrés en 2012 parlent d’eux-mêmes car les allocations payées au nom de l’Etat sont de 3 3 milliards d’euros tandis que celles versées par l’assurance chômage s’élèvent à 29 7 milliards d’euros au total.

Le médiateur Jean-Louis Walter souhaite ainsi revoir le calcul de ces indemnisations afin de minimiser les « trop-perçus » par les chômeurs. Ces derniers constituant les 2 5% des 33 milliards d’allocations soit 811 67 millions. La reprise d’activité non-déclarée ainsi que les erreurs de calcul seraient les principales causes de ces « indus » élevés. 66% des versements concernent en effet les chômeurs en activité réduite. Toujours selon le rapport ce dispositif reste néanmoins complexe.

Des cas de fraudes à ne pas sous-estimer

argent fraudeEntre les personnes dans le réel besoin et celles qui profitent tout simplement de la situation une différence doit être faite. Certains chômeurs dissimulent en effet leur activité pour continuer à toucher les allocations mais selon Jean-Louis Walter quelques-uns d’entre eux le font par nécessité et déclarent leur reprise de la vie professionnelle une fois leur situation stabilisée.

Aujourd’hui un demandeur d’emploi peut continuer à percevoir une indemnisation si son salaire actuel s’élève à moins de 70% de son salaire antérieur et si son temps de travail mensuel ne dépasse pas 110 heures. Afin de réguler la situation le médiateur de Pôle emploi souhaite une refonte des règles tout en instaurant un nouveau système informatique. Les demandeurs d’emploi devraient notamment être plus informés et formés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *