Négocier son premier salaire

A cause d’un manque d’expérience, d’un manque de confiance en soi ou tout simplement parce qu’ils sont trop jeune, beaucoup de personne ne négocient malheureusement pas leur salaire. Parfois, quelques personnes n’osent pas négocier leur premier salaire pour ne pas prendre de risque et soit disant pour avoir plus de chance d’être recruté. En ce temps de crise, il est primordial de bien négocier son salaire. Voici quelques 5 conseils qui vous aideront à franchir le pas et enfin oser aborder ce sujet lors de votre entretien.

5 conseils pour négocier son salaire

négocier son salaire

conseil 1: évaluer son profil et les liens avec le poste avant la négociation

Commencez par faire un point sur votre profil (Diplômes, expérience, langues parlées) Une fois le point fait, regardez la concurrence, cela peut être des les personnes issues de la même formation que la vôtre et comparez leur salaire, vous pourrez donc faire une moyenne.

Par la suite pensez à évaluer le poste, pour cela vous pourrez regarder sur internet la moyenne des salaires des personnes ayant le même poste.
Vous pouvez aussi regarder la moyenne des salaires au sein de votre entreprise.

Cela vous permettra de vous faire une moyenne avec les hauts salaires, donc ceux qui sont à viser et le salaire minimum en dessous duquel il ne faut pas accepter. Une fois toutes ces données acquises, préparez votre argumentaire en mettant en valeur vos diplômes ainsi que votre valeur ajoutée.

Conseil 2: échanger durant l’entretien

Durant votre premier entretien ne commencez pas par parler de votre salaire, posez les questions nécessaires et pensez à bien vous mettre en avant. Une fois toutes les informations acquises et après vous être mis en avant, vous pouvez poser la question de la rémunération tout en sachant que la personne en face de vous n’est pas forcément décisionnaire.
Si vous vous sentez à l’aise à ce moment, vous pouvez prendre le maximum d’informations afin de savoir auprès de quel interlocuteur vous aurez la chance d’aboutir. Vous devez bien entendu être diplomate, et non entrer en rapport de force avec la personne en face de vous.

Conseil 3: S’appuyer sur les éléments de l’analyse figurant dans la partie « conseil 1 »

A ce moment de la négociation, vous devez utiliser les données requises dans la partie « conseil 1 », Si la société se base sur des grilles de salaires, comparez les avec vos attentes. Ne pensez pas qu’au salaire mais voyez les avantages que vous pouvez avoir et les conditions de travail ainsi que la possibilité d’évolution. Dans le cas où vous avez plusieurs propositions, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

Conseil 4: Les choses à négocier

– Bien entendu la première chose à négocier est le salaire fixe, pensez à convertir le brut en net pour savoir ce que vous allez réellement toucher, pour cela vous pouvez vous rendre sur cette page: salaire-brut-net.info/calcul-salaire-net

  •  Ensuite pensez à négocier votre variable (différentes primes…)
  •  N’oubliez pas les avantages dits en nature. Cela peut être une voiture de fonction, un logement ou autre.
  • Pour finir, pensez aux éléments additionnels tel que les tickets restaurants et autre.

Conseil 5: Maîtriser la gestion des retours

Dans le cas où l’offre définitive ne vous plaise pas, vous pourrez préciser les raisons de votre refus tout en confirmant votre intérêt pour le poste et pour la société. En procédant de la sorte, vous la porte ouverte à une proposition pour un autre poste plus intéressant avec un meilleur salaire. C’est pour cela qu’il est important de répondre de manière constante à l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *