plus_de_pouvoir_d'achat

Une loi pour augmenter le pouvoir d’achat

Ces derniers temps, une loi au sujet de la consommation a été votée par le parlement dont l’objectif repose sur la redistribution d’un intérêt indument tiré au consommateur. Ce sujet devient de plus en plus attachant car la loi de consommation agit sur un bon nombre de secteurs de la vie quotidienne.

Les domaines concernés

Actuellement,  cette loi ne touche pas encore le domaine de la santé mais par contre elle agit déjà sur certains secteurs. Dans l’univers des assurances, elle adoucit les conditions de résiliation des contrats. Ainsi, une assurance habitation ou automobile  pourra être résiliée facilement car la résiliation se fera  sans frais et  à tout moment voulu.

Selon Bercy, les prix des lunettes diminueront de 70% et les consommateurs pourront aisément s’en fournir sur internet du fait que les oculistes seront obligés de faire figurer l’écart pupillaire sur les ordonnances. Sur ce domaine, les ménages peuvent économiser un milliard d’euro et peuvent ainsi créer quelques 800 emplois, car les sites auront besoin d’opticiens.

Aussi, en cas de décès du résident, les maisons de retraites n’auront plus droit à faire payer la totalité du mois entamé. Selon cette nouvelle loi, il est également interdit de facturer des prestations qui n’ont pas été livrées.

D’autres avantages

loi_pouvoir_d'achat

A part le renouvellement du pouvoir d’achat, cette loi permettra à l’économie de se revitaliser et de connaitre davantage une croissance considérable. Elle pourra devenir la législation la plus efficace de l’Europe relative à la protection des consommateurs.

De plus, ces derniers auront recours à une sorte de bouclier car cette loi procurera la création de l’action de groupe français qui diminuera les frais de justice pour les consommateurs abusés. Elle fera naître un répertoire de mesures contre le surendettement, un meilleur encadrement des contrats d’assurance, un arsenal législatif contre les clauses abusives, un renforcement du contrôle du commerce électronique, un bouclier pour les consommateurs les plus fragiles, une augmentation des procédés de la délégation générale de la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *