La crise contribue à la baisse des salaires

La crise contribue à la baisse des salaires

Une récente étude a prouvée que la crise augmente le nombre de bas salaires en France. Pour vous l’expliquer, voici une comparaison du nombre de bas salaires en France entre 1995 et 2011. A savoir qu’aujourd’hui, près d’un salarié sur 6 gagne un bas salaire soit plus de 3 millions et demi de travailleurs en France, ce qui n’est pas négligeable.

Qu’est ce qu’un bas salaire ?

Une rémunération est appelée bas salaire lorsque son montant est inférieur ou égal aux 2/3 de la valeur du salaire moyen. Le salaire dit très bas est quand à lui inférieur à la moitié du salaire moyen. En 2011, le salaire moyen était d’un montant de 1583 euros. Le bas salaire était donc une rémunération inférieure ou égale à 1055.33 euros, le très bas salaire était quand à lui égal à 791.5 euros net en 2011. Vous pourrez constater que le montant des bas salaires est environ égal à la valeur du SMIC, pour en savoir plus, cliquez ici.

Les résultats de l’étude

La crise et les salaires

Depuis 2007, année marquée par le début de la crise, la proportion de bas salaires ne cesse d’augmenter, elle est passée de 15 % de travailleur en 2007 à 16% en 2011. Le pourcentage de personnes gagnant un bas salaire était de 15.7% en 2008. 75% des embauches à bas salaires sont à temps partiel, la plupart sont en CDD, intérim ou encore stage et contrat d’apprentissage. Les jeunes, les salariés non diplômés et les femmes sont les personnes les plus touchées par l’emploi à bas salaire malgré la réduction d’écart des salaires entre les hommes et les femmes depuis 1990.

salaire brut net

Laisser un commentaire