paiement mensuel

Une grève des employés de Cartier

Scandalisés par le salaire proposé par l’une des  filiales du célèbre groupe Richemont, 70 salariés ont tenus à manifester leur mécontentement depuis quatre jours à Paris. Ses employés de Cartier exigent que leur salaire soit augmenté de 200€ net mensuellement.

Les causes de la manifestation

Connue pour l’ajustage des joailleries et la fonte de métaux précieux, la filiale Cartier Joaillerie Internationale se trouvant en pleine Rue de la Paix à Paris fait aujourd’hui face à une crise considérable. Elle est la cible d’une manifestation de  soixante dix ouvriers et d’employés qui réclament une revalorisation de leur salaire à hauteur de 200€ net par mois. Propriétaire des fameuses marques luxueuses Mont Blanc, Arpels et Van Cleef, le groupe Richemont se prête à une politique interne un peu trop avare selon certains de ses salariés.

En effet, de nombreux employés se plaignent de n’avoir jamais eu d’augmentation même après une dizaine d’années d’ancienneté. Une polisseuse de Reims affirme, par exemple, ne toucher que 1300€ par mois depuis les 13 ans qu’elle travaille au sein du groupe. Les employés ont tenu à exprimer leur colère car ils estiment qu’un véritable abus est perpétré, puisque le dernier chiffre d’affaires de la filiale affiche 12,7 milliards d’euros.

La réaction de la direction

grève

Les ouvriers de l’usine de fabrication comptent bien maintenir leur volonté de faire changer les choses, car pour eux, même s’ils perdent de l’argent en faisant la grève, la filiale Cartier Joaillerie Internationale, elle gâche des millions par jour de grève. Pour arrondir les angles, des négociations salariales ont eu lieu durant laquelle, la direction a proposé une revalorisation de 75€ net. Une somme considérée par les grévistes comme une véritable provocation. A la suite de cet entretien, les employés réclament donc, en plus, une régularisation de leur RTT. Dans un communiqué officiel, la direction de la filiale a exprimé son désarroi et sa déception suite à l’échec des négociations alors qu’elle estime avoir proposé une entente particulièrement intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *