L’évolution des salaires au cours de la vie professionnelle d’un salarié

L’évolution des salaires au cours de la vie professionnelle d’un salarié

Les salaires évoluent en fonction de nombreux paramètres dans le pays.

Tout au long de sa vie professionnelle, un salarié voit son salaire multiplié par 1,7 en moyenne. Toutefois, les inégalités entre les hommes et les femmes persistent. La différence au niveau du salaire est moins visible à leur début sur le marché du travail et devient significative en fin de carrière.

Le salaire moyen en France

Le salaire moyen brut d’un salarié est de 2 449 euros, soit de 74 euros par jour, ou 26.988 euros par an d’après les chiffres de 2013. Si celui-ci évolue d’année en année, l’augmentation diffère selon le sexe, le métier et la taille de l’entreprise.

Tout au long d’une vie professionnelle, un employé ne peut espérer un gain de plus de 1,7 fois son salaire en début de carrière. Depuis plusieurs années, le schéma reste le même et n’a connu aucun changement. A ses débuts sur le marché du travail, un salarié gagne en moyenne 70% du salaire moyen. C’est à ses 30 ans qu’il peut percevoir l’équivalent d’un salaire moyen. A ses 40 ans, le gain dépasse ce dernier de 10% et de 20% à ses 60 ans. A cet effet, l’évolution des salaires se fait au rythme de l’âge, mais également du sexe.

Les inégalités entre les hommes et les femmes se traduisent aussi dans les salaires

Toujours des inégalités entre les sexes !

En ce qui concerne l’écart entre les hommes et les femmes, il persiste toujours malgré la lutte sur l’égalité entre les sexes. D’ailleurs, il s’agrandit davantage. Cela se traduit, plus particulièrement, au niveau des salaires qui enregistrent une nette différence. Dans le cas d’un cadre, par exemple, il perçoit en moyenne dans les 60 000 euros par an et ses collègues femmes gagnent 48 000 euros par an, soit une différence de 12 000 euros.

Cette inégalité de salaires entre les sexes est moins significative en début de carrière. Elle grandit tout au long de la vie professionnelle et devient de plus en plus importante. D’après les statistiques, une femme perçoit 110% du salaire moyen contre 130% pour un homme en fin de métier.

L’évolution des salaires reste faible depuis l’entrée de la personne dans le monde du travail. C’est vers la fin de carrière qu’elle progresse mieux, notamment vers les 55 à 60 ans.

Les diplômés deviennent de plus en plus nombreux ces dernières années.

Évolution des salaires selon les diplômes

En 20 ans, le pourcentage des hommes diplômés des écoles supérieures ont doublé alors que les postes disponibles sont limités. Ce qui conduit à un certain déclassement lors du début de carrière. Les hommes ne trouvent et n’occupent pas un poste à la hauteur de leur diplôme dès leur entrée sur le marché du travail. Malgré leur niveau de compétence et de capacité, ils perçoivent un salaire largement en dessous de ce qu’ils auraient dû obtenir, soit en dessous du salaire moyen. Leur diplôme ne compte pas à cause de la concurrence c’est-à-dire la multiplication des diplômés.

En ce qui concerne les personnes moins diplômées, leur situation reste stable à cause du smic ou salaire minimum interprofessionnel de croissance. Toutefois, leurs salaires n’évoluent pas suffisamment par rapport à ceux des personnes diplômées. Elles voient même leur situation se dégrader à la fin de leur vie professionnelle. Bon nombre d’entre eux sortent du rail pour trouver d’autres opportunités qui pourraient améliorer leur situation financière.

salaire brut net

Laisser un commentaire