Une évolution constante du salaire moyen en France

Une évolution constante du salaire moyen en France

Le salaire moyen évolue depuis plusieurs années.

Depuis plus de 25 ans, le salaire moyen évolue à la même vitesse que les activités économiques. Chaque année, une revalorisation légale est proposée en fonction de l’inflation pour soutenir les ménages les plus modestes et réduire les écarts sociaux. Le gouvernement n’a proposé aucun coup de pouce. Mais face à la pression des gilets jaunes, il a accordé une hausse de 100 euros par mois du smic.

Qu’en est-il du salaire moyen en France ?

Chaque année, on constate une progression du salaire moyen en France. S’il était de 2 410 euros en 2012, il est de 2 449 euros en 2013. Il augmente chaque année par rapport à la croissance économique. D’après les derniers statistiques, la hausse a été à hauteur de 1,3% en 2015 par rapport à l’année précédente. Ainsi, le montant du salaire moyen brut passe à 2 998 euros cette même année pour l’ensemble des salariés.

L’évolution du salaire moyen peut varier de 1,2 à 2% en prenant en compte le développement des activités économiques, y compris les activités en ligne.

Quelle est la décision du gouvernement sur le smic par rapport aux revendications des gilets jaunes ?

Par rapport aux revendications des gilets jaunes, le gouvernement a toujours nier tout coup de pouce sur le smic. Seule une revalorisation légale est prévue pour 2019. Malgré donc les grèves incessantes en vue d’améliorer le pouvoir d’achat des ménages, l’État ne jouera pas cette carte pour tenter d’apaiser les tensions. L’idée avancée, c’est de payer le travail comme le salarié le mérite et non d’augmenter le salaire avec un coup de pouce.

Toutefois, le président Macron a tenu à améliorer la situation en promettant une hausse de 100 euros du smic par mois. Celle-ci se repose tout particulièrement sur l’accélération de la prime d’activité et non sur une pression sur les employeurs. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’un coup de pouce, mais d’une forte amélioration de la prime d’activité. Elle portera le SMIC à 1 310 euros.

Le Smic connait une revalorisation légale chaque année.

Quelle revalorisation légale ?

Le gouvernement confirme la revalorisation légale du smic cette nouvelle année. Il s’agit d’une augmentation légale qui s’applique à chaque nouvelle année afin de suivre l’évolution de l’inflation. A côté, la baisse des cotisations chômage et maladie ont également favorisé l’augmentation des salaires nets d’après le premier ministre.

Avec cette revalorisation légale, on peut dire que les salaires ont connu une nette progression depuis plusieurs années, soit au cours des 25 ans. Cela malgré l’absence de coup de pouce de la part de l’Etat depuis 2012.

Le but de la revalorisation, c’est de réduire les écarts et les inégalités sociales et des salaires. Elle permet, en effet, d’améliorer le pouvoir d’achat des ménages modestes. Pour 2018, elle a été de 1,2%, soit de 9,76 euros à 9,88 euros brut/heure portant le salaire à 1.498,50 euros bruts mensuels, c’est-à-dire de 1 184,93 euros net pour un travailleur à temps plein. Pour 2019, la hausse du smic sera aux environs de 2%. Ce qui portera le salaire minimum à 1 210 euros net l’année prochaine, soit une augmentation d’une vingtaine d’euros.

Plusieurs paramètres entrent en jeu dans le calcul de la revalorisation légale, soit l’augmentation du prix des carburants.

Salaire brut net

Laisser un commentaire