Le pouvoir d’achat des Français en baisse

En France, le pouvoir d’achat des ménages est en chute libre, depuis la crise de 2008. Cette baisse est en grande partie due aux mesures mises en place par Nicolas Sarkozy et François Hollande, consistant à augmenter les prélèvements obligatoires des foyers. En 2015, le pouvoir d’achat des Français est revenu à un niveau semblable à celui de l’année 2002.

Des dépenses publiques en progression

De nombreux experts s’accordent à dire que la France a connu l’austérité. Cependant, certains économistes estiment que cette hypothèse est fausse, puisque les dépenses publiques ont continué leur progression, depuis le début de la crise de 2008.

Dans l’Union Européenne, la France fait partie des pays où les dépenses publiques atteignent un niveau exceptionnel, avec la Belgique et l’Allemagne, ce qui écarte donc la théorie de l’austérité budgétaire. La progression de ces dépenses a été évaluée à 14,2% pour l’Hexagone et à 22,5% pour la Belgique.

Un pouvoir d’achat en baisse

Si, en raison des dépenses publiques importantes, l’hypothèse de l’austérité ne tient pas la route, le pouvoir d’achat des ménages français reste néanmoins en forte baisse depuis 2008.

D’après l’OFCE, le pouvoir d’achat par ménage a diminué de 1 600 €,  de 2008 à 2015, soit approximativement 400 € par année. Cette baisse soutenue est cependant compensée par l’augmentation des prestations sociales en espèces (de l’ordre de 355 €).

impot

Selon certains experts, le revenu dédié à la consommation des foyers français a atteint un niveau similaire à celui de 2002, suite à son important recul.

Une hausse du pouvoir d’achat de 2008 à 2010

Pendant la période 2008-2015, le pouvoir d’achat a tout de même progressé, notamment entre 2008 et 2010, avant d’amorcer une chute vertigineuse.

De 2007 à 2013, les revenus du travail ont connu une hausse de 80 milliards d’euros, d’après des comptes publiés par l’Insee. Cependant, à un certain moment, entre 2011 et 2013, cette progression a été accompagnée par une augmentation des prélèvements obligatoires, décidée par Nicolas Sarkozy et François Hollande. Cette hausse des impôts a été évaluée à 60 milliards d’euros.

Pour information, les impôts et les charges ont augmenté de 932 € par an et par ménage, de 2011 à 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *