Nos conseils pour réussir un entretien d’embauche

décrocher un emploi

Un entretien d’embauche est toujours une bonne nouvelle pour les chômeurs. Le premier pas a été franchi, car un entretien signifie que votre CV a été convaincant. Mais la plupart des gens ne savent pas comment se tenir lors d’un entretien et perdent leur chance. C’est pourquoi cet article vous sera bénéfique puisque vous allez trouver les techniques à appliquer avant, pendant et après l`entretien.

Que faut-il faire avant l’entretien ?

Commencez par être optimiste parce que si votre CV les a convaincus, votre parole doit aussi l’amadouer. Boostez vos arguments. Le recruteur vous reconnaît à travers votre CV et votre profil numérique, alors vous pouvez aussi faire de même. Cherchez dans les réseaux sociaux et dans l’internet tout ce qui concerne l’entreprise, leur mouvement, leur actualité. Noter les importants points forts ou les questions à examiner pendant l’entretien. Montrez que vous connaissez l’endroit où vous avez postulé.

Entretien d'embauche

Ensuite, revoyez votre habileté, votre qualité dans tout ce que vous avez déjà fait dans la vie. Créez un bilan des capacités obtenues et des obligations tenues.

Préméditez les réponses aux questions les plus fréquentes. En premier lieu, vous allez vous décrire, puis dire pourquoi vous avez choisi cette formation. Qu’avez-vous conclu lors de ce stage ? Quels sont vos ressources et vos inconvénients ? Quelles sont vos prétentions salariales ? Le recruteur se fixe sur la façon dont vous répondez. Du coup, entraînez-vous avec ces questions, faites bonne impression, articulez-vous bien pour le séduire.

Que faut-il savoir pendant l`entretien ?

Restez calme, faites comme si c’était votre ami proche qui vous parle. Dégagez toutes vos inquiétudes, car la chance est dans vos mains. Vous n’êtes pas seul à apeurer, car l’employeur aussi s’inquiète sur la qualité de son travail. Faites en sorte que le recruteur sait que vous êtes celui ou celle qu’il recherche. Toutefois, essayer de cacher votre hésitation. Le plus important est d`affermir votre propos en fixant vos regards au recruteur. Le mensonge sera votre pire ennemi pour obtenir ce poste.

Présentez votre intention. Avouez en toute franchise que le job vous convient, le produit qu’exerce l’entreprise vous intéresse, vous serez comblée de faire partie de leur équipe. Soyez attentif pendant la discussion, prenez note, et posez des questions, ceci accentuera votre vitalité.

Prendre note

Pendant la négociation, révélez votre importance et votre efficacité tout en développant les renseignements que vous avez eus. Prévoyez une marge au lieu d’un chiffre précis, puis interrogez-lui s’il peut négocier après la période d`essai.

Quand vous partez, soyez sûre de la suite de l`entretien. Questionnez-lui s’il va vous rappeler ou si vous devez revenir. Tâcher de le remercier de vous avoir accueilli.

Que faut-il retenir après l`entretien ?

Cette dernière phase est là aussi importante que tous les autres. Montrez un geste de gratitude en laissant un petit mot par mail. Dans la semaine qui suit l’entretien, il est préférable de remercier le recruteur en évoquant votre motivation. Finissez votre phrase en lui suggérant que vous allez le contacter dans 15 jours pour connaître de ses nouvelles. Lancez deux ou trois fois votre message s`il ne vous a pas répondu.

Toutefois, vous avez le droit d’interroger le recruteur pour distinguer le refus de votre entretien. Mais s`il ne vous donne pas une suite favorable, considérez cet échec comme une expérience qui favorise votre façon de faire les choses et vous conduira encore plus loin.

Quel journal comptable choisir ?

Business comptabilité

L’écriture est un processus de référence sur laquelle se fondent les résultats d’une comptabilité. Ainsi, les types d’écritures s’opèrent dans plusieurs journaux pour s’enregistrer dans des pièces comptables.

Comme en comptabilité de trésorerie, on fait usage d’un livre journal unique tandis qu’en comptabilité d’engagement, on a recours à des journaux auxiliaires. Il sera question, le plus souvent, de trésorerie, d’achat et de vente.

En effet, les fonctionnalités de gestion comptable assurent l’analyse significative et applicable par les écritures comptables. Toutefois, chaque journal comptable est réalisé en fonction de son utilité.

Quel journal utilisé en comptabilité de trésorerie ?

Journal de comptabilité

La comptabilité de trésorerie est définie par un enregistrement comptable des flux de trésorerie. En effet, il est question d’encaissement et de décaissement, déterminé par un processus très simple. Elle est constituée de deux types de journaux :

Le journal d’opérations diverses correspond à l’utilisation comptable des professionnels libéraux ou plus exactement aux entreprises qui n’ont pas eu recours à un compte bancaire.

Le journal de trésorerie ou un journal par compte bancaire.

À l’évidence, en comptabilité de trésorerie, l’écriture comptable est définie par un cahier de recettes et de dépenses représentées dans un logiciel comptable qui à son tour est constitué des journaux de trésorerie, banque et caisse. De ce fait, chaque opération est déterminée en fonction de son utilisation. Par exemple un compte entreprise individuelle à un compte 108 ou un compte société à un compte 455 ou encore un compte bancaire à un compte 512.

Les journaux adaptés à la comptabilité d’engagement

En comptabilité d’engagement, il s’agit d’un processus de comptabilisation par laquelle le flux ou l’acheminement des encaissements et des décaissements ne sont enregistrés que quand ces derniers sont engagés ou établis.

Par rapport à cela, à l’opposé d’une comptabilité de trésorerie, une comptabilité d’engagement est constituée de journaux auxiliaires, des écritures comptables du même genre utilisé et dupliquées à plusieurs opérations différentes.

Bureau d'affaires

Ainsi, elle est portée sur l’enregistrement de chaque mouvement financier avec la comptabilisation à la date d’effet. Il s’agit dans ce cas d’enregistrer toutes les pièces justificatives dans les journaux d’achats et de ventes.

Une comptabilité d’engagement peut également avoir recours à un journal d’opérations diverses lors de la comptabilisation des virements internes, les salaires mensuels, les déclarations de TVA, les paiements par les dirigeants ou encore les opérations d’inventaire et de logistique.

Les caractéristiques des journaux de trésorerie et les autres journaux comptables

Les journaux de trésorerie rassemblent des écritures comptables rattachées aux opérations bancaires et mouvements de caisse. En effet, le processus sert à déterminer chaque journal à chaque banque, de même pour les mouvements de caisse. Certes, cette procédure a été mise en vigueur pour gagner de temps et éviter toutes sortes de confusion à plusieurs opérations.

En outre, il est à noter que certains nombres de logiciels comptables avancent divers journaux spéciaux :

  • Le journal de situation vise à déterminer et sauvegarder l’historique des situations financières et comptables à chaque période et échéance.
  • Le journal de chevauchement correspond à la correction automatique des écritures à la comptabilisation suivante.

Nos astuces pour booster sa retraite ?

personnes âgées

Il est essentiel de bien élaborer son plan de retraite. Mais il demeure encore plus important de cerner cette initiative. Bénéficiera-t-on d’une pension ? Comment préparer sa retraite ? Telles sont les questions qui nous préoccupent tous. Pour en répondre, voici quelques astuces pour dynamiser sa retraite.

Un maximum de revenus pour mieux cotiser

Selon les règles du métier, la pension retraite est définie en fonction des années pendant lesquelles vous avez travaillé, plus exactement en moyenne de 25 ans de salaires. En effet, votre retraite dépendra des versements périodiques qui seront par la suite épargnés jusqu’au terme de la vie active. À ce titre, il est recommandé de contribuer d’une manière permanente pour pouvoir doper sa retraite.

revenu en euro

Toutefois, il faudra contourner les activités secondaires et supplétives du travail informel ou encore qualifié de travail noir. Pour ces derniers, l’adhésion à la caisse retraite est inapplicable. Alors, demandez à être déclaré dans les règles salariales pour jouir des pensions retraites.

En cas d’allégement ou de discontinuité de vos activités, assurez au moins votre épargne sur quatre trimestres de l’année et évaluez la caisse d’allocation familiale pour l’assurance retraite.

Zoom sur les circonstances à pourvoir

Comme citer précédemment, travailler sans être déclaré peut mener à la non-allocation. Ainsi, pour y remédier, même en étant en couple avec un travailleur indépendant, exigez le statut de conjoint collaborateur. Cette procédure n’est souvent mise en question qu’en dernier recours. Pour faire court, il s’agit d’avoir une rémunération dans les règles à valeur du travail entrepris.

D’autres situations sont également à ne pas négliger. Tel est le cas d’une cessation d’activité pour aller rejoindre son conjoint hors du pays. Dans cette hypothèse, il est conseillé de s’affilier à la Caisse des Français à l’Étranger ou la CFE afin de maintenir les privilèges de retraite. Pour le cas d’une union libre, la réversion est impossible ; pareil pour le cas d’un remariage.

Précaution à la préparation de la retraite

tirelires

Par rapport à toutes les circonstances, il faut se préoccuper de sa retraite le plus tôt possible. Dès votre entrée à la vie active, tâchez de vous accoutumer dans l’épargne retraite et penser à votre avenir. Cette situation vous aidera dans l’accroissement de votre allocation de retraite et de bénéficier du plus ample confort à la pension.

À titre d’exemple, une épargne de 50 euros mensuels rapporte sur quarante ans d’activité, un montant de 37 000 euros avec un taux d’intérêt de 2 %. Le choix de l’épargne se fera en fonction des processus de votre situation soit :

  • Plan d’épargne entreprise ou PEE ;
  • Plan d’épargne pour la retraite collective ou PER.

Cependant, pour avoir une garantie de la continuité du processus d’épargne et d’allocation à la retraite, il est très vital d’être prudent et surveiller ses relevés d’activité professionnelle. Aussi, faites appel à la régularisation de toute anomalie et changement de situation près de votre office concerné. Il pourrait s’agir d’un emploi à l’étranger, des trimestres pour enfants ou encore d’un travail d’été.

Comment gérer ses finances personnelles ?

Portefeuille personnelle

Avoir un revenu régulier est un des facteurs primordiaux de notre vie. Mais savoir le gérer selon nos besoins n’est pas toujours chose évidente. Pour avoir un certain équilibre de la balance financière de notre budget personnel, il faut avoir recours à différentes méthodes et stratégies de gérance.

À chaque fin du mois, bien qu’à l’encaissement de salaire, chacun se trouve face à différentes dépenses restreintes telles que le loyer et les différentes factures à payer. Mais comment gérer son budget personnel pour pouvoir répondre à tous ses besoins ?

Le budget : c’est quoi au juste ?

N’importe quel budget est constitué de deux rubriques financières :

  • L’encaissement de revenu ou la recette

Cette rubrique correspond à la rémunération de travail effectué comme le salaire mensuel ou les pensions de retraite. Il inclut également les aides sociales et les autres apports financiers tels les revenus d’investissements dans le cadre des loyers, dividendes et intérêts.

  • Le décaissement pour les dépenses

Aussi qualifiés de charges, cette rubrique correspond à toutes sortes de frais déboursés. C’est le point le plus tracassant sur le plan budgétaire et qui mène à la mauvaise gérance. Ici, il s’agit de décaissement et de dépense restreinte telle que les factures, le loyer, les emprunts ou encore les frais de transport.

pièce de monnaie

Dans la plupart des cas, on observe un reste entre les dépenses et les revenus qu’on peut appeler le « reste à vivre ». Il peut être soit positif soit négatif. Ainsi, le souci est de savoir comment ne pas arriver dans le sens négatif de la différence. Pour information, si le revenu ne peut couvrir les charges, il conviendrait de réduire ces dernières. Dans la mesure du possible, évitez les crédits à la consommation par considération des intérêts très importants qui feront encore plus de charges à la mensualité.

Comment bien diriger ses finances ?

Un budget ne peut se défaire de différentes sortes de dépenses. Chaque rubrique est caractérisée par divers éléments de processus en fonction des circonstances. Cela dit, sur le plan des dépenses, on caractérise de grands points à ne pas négliger avec un taux de répartition pour la bonne gérance :

  • Les contraintes de charges ou les dépenses fixes soulèvent près de la moitié du budget. Il s’agit des dépenses qu’on ne peut tolérer tel que les emprunts, les factures d’électricité, de gaz et autres ou le loyer et les mutuelles.
  • Les charges variables qui représentent les dépenses relatives à l’hygiène de vie (santé, nourritures et vêtements) doivent valoir moins de 30 % du budget.
  • Les loisirs et épargnes sont des points les plus faciles à gérer en fonction des circonstances et besoins. Ici, il est question de minimiser l’un pour avantager l’autre. Dans tous les cas, ça dépendra de vos contraintes.

Chacun sera de ce fait en mesure de devancer ses charges et dépenses avec une garantie et une assurance d’épargne. Il sera possible d’exclure une différence négative de son budget mensuel tout en anticipant les dépenses imprévisibles.

Tout savoir sur la transparence salariale

Des salariés d'entreprise

Le salaire est un sujet plus ou moins délicat, surtout lorsque parmi des collègues occupant des postes similaires, il y a ceux qui suspectent qu’ils sont moins payés que d’autres. Cela pourrait influencer la motivation et donc les prestations du personnel.

Bien évidemment, tout le monde n’est pas aussi transparent, d’où certaines entreprises donnent à chaque collaborateur un accès au salaire de leurs collègues. Du coup, certains employeurs le font partiellement, d’autres totalement.

La vision de la transparence salariale

Dans une entreprise en général, le salaire devrait être transparent, on parle ici donc de transparence salariale. Chaque entreprise a sa propre définition de transparence salariale. Cette dernière s’explique par la diffusion du salaire ou du revenu de tous les employés d’une entreprise.

En outre, il existe des entreprises qui offrent à leurs employés la possibilité de connaître le revenu de leurs collègues. Cependant, elles divulguent même cette information en dehors de l’entreprise.

transparence salariale

Selon Guillaume Robin, cette transparence affirme que le salaire des personnels n’est pas négociable. Par ailleurs, elle nous indique une équité de revenu, car divers critères sont pris en compte. À savoir : l’âge, l’expérience ainsi que la revalorisation régulière des salaires. De ce fait, l’inégalité de salaire entre hommes et femmes ne se verrait plus. Dans ce rapport d’équité inscrit dans la loi Pacte, il y figurera non seulement la moyenne des salaires, mais aussi la médiane de façon à ce qu’il y ait une transparence sur la distribution des revenus dans les entreprises françaises et sur la différence de salaire entre les chefs d’entreprise et les salariés.

De ce fait, il y aura moins d’écarts de salaire entre des personnes ayant les mêmes tâches et responsabilités. Du coup, connaître le revenu de leurs supérieurs peut motiver les employés à plus s’impliquer dans leur travail et même d’évoluer.

Les particularités de la transparence salariale

Une transparence totale est en tout état de cause une option à envisager, un objectif à atteindre.

La transparence met fin aux « bruits de couloir », aucune fausse information ou rumeur ne circule dans l’équipe.

D’une part, une estimation de quelques entreprises, le calcul du revenu de chaque salarié soit : selon le poste occupé soit selon le coût de la vie ou soit selon le niveau de vie.

D’où, la transparence force à justifier les critères de la grille de rémunération.

Monnaies diverses

D’autre part, Thermador Groupe, une entreprise de distribution d’équipements de plomberie est un modèle de transparence. Le fait est que depuis sa création en 1968, il a jugé nécessaire d’annoncer à ses collaborateurs le revenu de chacun. Ainsi, c’est lors d’une réunion prévue pour chaque année que les salaires sont dévoilés. Cela en va de même pour le chiffre d’affaires, les marges et les résultats de l’entreprise.

Grâce à la loi Pacte, qui a été publiée en octobre dernier, l’exigence de cette loi, au sein d’une entreprise, est de montrer publiquement la différence du salaire des citoyens. Un vote d’amendement vise à rendre public le salaire moyen au sein d’une entreprise, plus précisément à améliorer l’information sur les salaires de l’entreprise.